Langage:

Sites et infrastructures sensibles

La sécurité des points d'accès : quatre idées gratuites pour les rendre inviolables

Les points d'accès périmétriques sont la première ceinture de sécurité pour protéger un site. Mais il est facile de les transformer ce maillon fort de la chaine en point faible, avec des conséquences parfois dramatiques en termes de sécurité et de pertes économiques. Il est possible d'éviter ce risque en suivant quatre recommandations fondamentales.

Pour la mise en sécurité d'un site exposé à un certain niveau de risque il faut d’abord développer une ceinture de protection externe. Les points d'accès qui se trouvent le long de la ceinture deviennent les centres névralgiques du contrôle: c'est là où il faudra chaque jour décider en quelques instants le sort du site et de toutes ses connexions.
Malheureusement il est facile et plutot fréquent que les points d'accès deviennent des points faibles, avec des conséquences néfastes en termes économiques, productifs et parfois de vies humaines.  C'est d'autant plus grave si ces accès sont considérés comme inviolables, car quand l'irréparable se produit il sera trop tard pour intervenir. Les remèdes seront tardifs et ne pourront pas compenser les pertes subies.
Quels sont les dommages collatéraux produits par un accès mal conçu?

Des pertes économiques catastrophiques, causées par

  • des évènements de type criminel
  • l’endommagement des structures externes et internes du site
  • des vols de différente nature

Accès frauduleux, rendus possibles par

  • des entrées et des sorties non autorisées
  • suivi erroné des personnes qui entrent
  • non identification du personnel interne et externe

Pertes en vies humaines, causées par 

  • des attaques terroristes
  • des actes violents
  • des gestes criminelles

Il est clair que de tels pièges dangereux se créent uniquement si on aborde le thème de la sécurité de manière superficielle, en pensant que pour assurer un maximum de protection il est suffisant de mettre en place un peu de technologie et quelques contrôles de routine. Le moindre manque d'expérience et d'attention lors de la conception vont tot ou tard créer des dommages d'une très grande portée.
Il est possible d'éviter ces pièges : lors de la conception des points d'accès le long de la ceinture périmétrique d'un site, l'important est de respecter quatre recommandations fondamentales.

1. Effectuer une évaluation approfondie de l'état de fait

L'analyse approfondie de l'état de fait doit tenir compte de toute intention de modifier les points d'accès. 
Le but est de montrer :

  • le niveau et le type de risque auquel le site est habituellement exposé, en essayant de la détailler de la manière la plus précise
  • les différents types de flux qui passent par les points d'accès, en différenciant parmi les piétons, véhicules pour le netoyage, véhicules pour les livraisons, véhicules autorisés et forces de l'ordre.
  • tous les dispositifs de sécurités présents, les travaux de construction réalisés pour défendre les installations externes, les services confiés au personnel spécialisé pour le contrôle des visiteurs
  • la présence, près des points d'accès, de tournant ou de voies en ligne droite susceptibles de modifier de manière sensible la vitesse à laquelle les véhicules approchent
  • les types de modifications qu'on peut apporter aux systèmes de contrôle adoptés, en décidant s'il est plus opportun de les mettre à jour avec des intégrations ou de les développer ex novo.

2. Identifier les points faibles des systèmes de sécurités utilisés

90% des systèmes de sécurités installés pour défendre un site dans les circuits périmétriques montrent toujours une ou plusieurs failles qui les rendent vulnérables.  Dans la plupart des cas il s'agit d'erreurs commises pendant la phase de conception à cause d’un manque d'expérience mais qui sont suffisantes pour compromettre totalement l'inviolabilité du site.
Nous considérons comme des failles :

  • les points d'accès non surveillés, ni de manière automatique ni manuelle
  • les ouvertures des grilles qui peuvent être actionnées sans aucun système de contrôle
  • les structures pour le personnel de contrôle aux points d'accès qui ne sont pas construites en béton armé
  • les trous dans les clôtures périmétriques
  • les filets trop bas et facilement franchissables placés sur toute la hauteur à côté des portillons d'accès
  • les barrières sans vidéosurveillance

3. Il faut prévoir une séquence opérationnelle correcte pour le fonctionnement des barrières, des portes et des sas

Chaque dispositif installé dans un point d'accès contribue au système d'ensemble qui doit être conçu de manière cohérente pour pouvoir garantir une sécurité maximale. En cas contraire, le système sera vulnérable en plusieurs points et compromettra les investissements économiques importants qui ont été faits pour protéger le site.
L'expérience de plusieurs décennies dans ce secteur nous enseigne par exemple que:

  • il convient d'ajouter des bollards aux barrières, qui ne seront qu'installés après avoir calculé les facteurs essentiels comme le type d'impact potentiel et les spécifications nécessaires pour les bollards.
  • l'installation des grilles pour protéger les points d'accès à proximité des sites sensibles est à déconseiller, d'éventuelles opérations de mise en sécurité doivent pouvoir être menées en des temps rapides
  • dans les sites à risque moyen, il est possible de réduire les coûts de gestion en automatisant les contrôles aux barrières, en installant des caméras tv munies de systèmes fiables de lecture des plaques d'immatriculation capables d'identifier si le sujet à l'entrée figure ou non sur une liste noire
  • dans les sites à haut risque il est indispensable de choisir les modalités justes pour le contrôle des portes, en optant pour la modalité manuelle si le service de surveillance armée est interne, pour une modalité mixte avec liaison à une salle de commande si le service est confié à une firme externe.

4. Il faut soigner toutes les phases de l'installation de a à z

Une bonne installation est fondamentale pour garantir le respect des normes de sécurité. Une approche superficielle au thème de la sécurité porte à commettre des erreurs banales pendant cette phase si délicate du processus. Mais hélas cela arrive souvent et une telle négligence peut diminuer jusqu'à 50% les performances des produits installés.
Voici quelques points clé :

  • le choix du ciment doit être fait avec le plus grand soint et conformément au cahier des charges prévu pour chaque dispositif installé
  • le caisson de fondation doit etre conçu en faisant attention à toute une série de facteurs, en premier lieu le volume juste et la proportion correcte entre le fer et le ciment
  • l'emplacement du câble doit etre réalisé avec soin pour ne pas compromettre la sécurité du système entier en donnant lieu à des risques potentiel de sniffing.  

Pour plus d’informations

Came Project Department
mail: project@came.com
Tel +39 0422 494512

Téléchargez ce Insight au format PDF

Insights similaires

LA SÉCURITÉ PÉRIMÉTRIQUE DES SITES SENSIBLES, LES 4 SECRETS POUR UNE CONCEPTION PARFAITE

Les organismes institutionnels, politiques, internationaux, les lieux de culte ou les établissements scolaires sont...

Chantiers complexes : jusqu'à 50% de réduction des vols et endommagements grâce à l’utilisation de clôtures mobiles

Les grands chantiers dynamiques où travaillent différentes entreprises et qui ont de multiples flux d'entrée ont 50%...

Écoles - réduction des coûts de maintenance extraordinaire avec des systèmes efficaces de contrôle des accès

En Italie on signale au moins une fois par jour un acte de vandalisme commis dans un établissement scolaire qui...